Etudes & modélisations

Les principaux ouvrages maritimes : digue, perrés, bassin, font appel à des études
et des modélisations très spécifiques, mobilisant d’importants moyens techniques..

La conception d’un nouveau port
demande un très haut niveau d’ingénierie
dans de nombreux domaines.

Après de nombreuses modélisations numériques ayant permis de définir le plus précisément possible les caractéristiques de la digue et des perrés (mouvements hydrosédimentaires, propagation de la houle et des courants), la conception finale doit passer l’épreuve de vérité avec les essais physiques en cuve à houle.
 
  • Dans un immense bassin dans lequel le niveau réel des fonds est reproduit à l’échelle, des modèles réduits des sections de digue sont construits blocs par blocs afin de tester la résistance de l’ouvrage à la puissance d’un océan déchaîné. Pour simuler ces cas de tempête, un batteur propage des séries de vagues, elles aussi à l’échelle 1/55ème, depuis l’extrémité du bassin. Les dégâts sur le modèle sont constatés de visu et la conception revue si nécessaire.
     
  • Le design du bassin est aussi imaginé en fonction des modèles numériques de houle, de courant et d’agitation, afin de faciliter l’évolution des navires à l’intérieur du port. La vérification ultime de la bonne conception du bassin est assurée par une série d’essais de navigation en simulateur. Les commandants et pilotes habituels du port réalisent des manœuvres d’accostage et de départ sur un simulateur recréant le nouveau port en 3D. Des conditions extrêmes de vent sont testées afin de fixer les limites de sécurité et d’améliorer des détails de la conception.

      

TimeLaps Etudes en modèles physiques © DHI 2017